arrow

Nous stalker

gen zsociététendances

Quel héritage nous laissera la Gen Z ?

Temps de lecture : 3 minutes

La Génération Z, aka "Digital Natives", autrement dit ceux qui sont nés entre la fin des années 1990 et le début des années 2010, ont façonné et façonnent encore les contours de notre société. Or, comme les autres, demain ils seront vieux.

avatar de Peter Rechou

Content Strategist à l'Agence Nest. 3ème Daft Punk en rêve et cœur brisé régulièrement par le Paris Saint-Germain.

Peter Rechou

Gen Z : des incertitudes et des affirmations

La GenZ est la première génération à avoir grandi entièrement à l’ère du numérique. Née avec internet, devenue adulte avec les réseaux sociaux, la technologie n’est pas une question pour elle. L’évidence est là : les smartphones font partie intégrante de sa vie.

Passé ce constat, on peut alors se questionner sur le fond : quel est son impact réel sur le futur ?

Peut-être le même que sur le présent : une radicalité assumée, ou en tout cas une intransigeance entretenue.

En effet, leurs jeunes ancêtres de la Génération Y, aka “Millenials”, autrement dit ceux qui sont nés entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990, avaient préparé le terrain en remettant en cause le modèle de “l’ancien monde”. Prônant alors notamment un modèle de vie équilibré entre travail et vie personnelle, ou revendiquant certains engagements sociaux et environnementaux.

En partageant ces mêmes constats, la Gen Z ne laisse plus le choix : aussi bien dans la rue que sur les réseaux sociaux, le combat se fait frontalement. Une radicalité qui tranche avec un monde en plein doute, confronté à de nombreux défis : urgences climatiques, automatisation des emplois, instabilité économique, conflits géopolitiques,…

Face à ces sables mouvants économiques et sociaux, la Gen Z a choisi la stratégie de l’assurance. Si personne ne sait vraiment comment sera le monde de demain, elle sait qu’elle sera là… et certainement à sa tête.

Peut-on parler avec la Gen Z ? 🧐

Prendre la GenZ pour un ado en pleine révolution qui claquerait la porte au nez de ses parents serait une grave erreur.

Si une certaine superficialité peut être soulignée, due notamment au fait de grandir au milieu des selfies et des hashtags, il ne s’en dégage pas moins des connaissances et une maturité difficilement contestable. À l’heure où les parents (et grand-parents) partageaient des fake news sur Facebook sans jamais vérifier, la GenZ commençait déjà à se questionner quant à la protection de ses informations personnelles. Certains diront que c’est l’avantage de grandir avec un téléphone à la main, d’autres diront que ce sont les conséquences d’être nés dans un monde incertains.

Résultats de recherches Google avec le mot clé "gen z"

Il est difficile de ne pas voir la marque durable que le GenZ aura sur le monde. Dynamique, flexible, influente : c’est elle qui donne le tempo. Si on veut lui parler, il n’y a qu’à aller la trouver. C’est là également qu’on peut voir sa radicalité. Elle n’agit pas comme si elle était en marge, cachée dans ses recoins de TikTok ou dans ses néologismes, mais prend la tangente totalement inverse : elle avance d’un pas assuré, ce sont les autres qui n’ont pas pris le rythme.

Si elle ne se demande pas comment être entendue, ce sont “les autres” qui se demandent comme lui parler. Ainsi, les politiques s’inscrivent sur TikTok, les entreprises se demandent comment les recruter, les marques comment communiquer.

Génération Alpha : un renouveau ou un vrai nouveau cycle ?

Comme les autres générations avant elle, la Gen Z a une fin : le milieu des années 2010. Certains ont déjà trouvé un nom à la prochaine, qui devrait durer jusqu’au milieu des années 2020 : la “Génération Alpha”.

Après la génération née avec les réseaux sociaux, il est facile de définir cette prochaine génération comme celle née avec les intelligences artificielles.

Sera-t-elle aussi radicale que la Gen Z ? C’est probable. Née dans un monde encore plus fracturé, il est possible que cela les pousse à être encore plus engagés et intransigeants, notamment dans les mouvements sociaux.

Comme toutes celles avant elle, cette Génération Alpha sera façonnée par les événements et les tendances culturelles qu’elle connaitra. Surtout, elle devrait grandir avec une idée que la Gen Z a rendu incontestable : ce sont les nouvelles générations qui feront le monde, c’est aux autres de les écouter.