arrow

Nous stalker

pop culturesociététiktoktv

Star Academy : pourquoi un tel succès ?

Temps de lecture : 5 minutes

L’édition 2023-2024 de la Star Academy s’est clôturée samedi dernier avec la victoire de Pierre. Un casting qui a mis tout le monde d’accord et des histoires non-scriptées en ont certainement fait une édition à part. Des milliers de posts et de TikTok plus tard, qu’est-ce qui a fait le succès de cette 11ème édition ?

avatar de Peter Rechou

Content Strategist à l'Agence Nest. 3ème Daft Punk en rêve et cœur brisé régulièrement par le Paris Saint-Germain.

Peter Rechou

L’édition 2023-2024 de la Star Academy s’est clôturée samedi dernier avec la victoire de Pierre. Un casting qui a mis tout le monde d’accord et des histoires non-scriptées en ont certainement fait une édition à part.

Des milliers de posts et de TikTok plus tard, qu’est-ce qui a fait le succès de cette 11ème édition ?

L’anti-téléréalité

Le casting était, semble-t-il, parfait. Et c’est certainement la première clé d’une telle réussite.

À travers les treize candidats, la production, Endemol, a réussi à incarner quelque chose de très rare sur nos écrans : la bienveillance. Pas un seul clash à noter dans la promo pendant les treize semaines de compétition. Au contraire : des amitiés et de l’entraide à gogo, soit un contraste évident avec les autres téléréalités.

Cette bienveillance était d’ailleurs une volonté affichée pour la chaîne et la production, comme le raconte Rémi Faure, directeur des programmes de flux chez TF1, dans Le Monde : « La téléréalité telle qu’on la connaît aujourd’hui était pour nous un antimodèle, et la bienveillance, une condition sine qua non. Le but de ce programme est d’être inspirant et d’être dans une écoute conjointe du public. On a donc choisi une écriture plus lente et authentique et décidé de consacrer 95 % de la quotidienne à l’apprentissage des élèves : suivi des cours, retours sur les prestations, rencontres… ».

Cette cohésion des candidats a créé un attachement évident chez les téléspectateurs, qui n’ont pas manqué de le soulever, pouvant s’identifier facilement à cette promo comme à une bande d’amis, dont on a pu suivre la création de liens forts de semaines en semaines.

Résultat : si, dans la grande histoire de la Star Academy, on avait déjà connu des castings avec des personnalités fortes, un casting qui cumule personnalités et unité semble inédit.

Love story dans le Château

Le meilleur qui puisse arriver à la production s’est produit : la naissance d’une possible histoire d’amour entre deux candidats. Car, au-delà des amitiés qui se sont créées au fil des semaines, un duo a gagné le cœur des téléspectateurs : Pierre, le gagnant, et Héléna, demi-finaliste.

En effet, jour après jour, les deux candidats se sont rapprochés sous nos yeux. Si — pour le moment — les deux intéressés n’évoquent qu’une forte amitié, le public n’est absolument pas de cet avis. Surtout, les spectateurs se sont plongés dans cette romance supposée : des TikTok mielleux avec câlins au ralenti, des pancartes “pierrelena” brandies façon “brangelina”, ou encore des multiples recherches du moindre regard qu’ils se lançaient.

Évidemment, ce rapprochement naturel n’aurait pas pu autant être scripté par la production. Mais elle non plus n’a pas rechigné à en jouer auprès du public, distribuant volontiers des chansons d’amour au duo, de “Shallow” à “Une nuit sur ton épaule”, faisant chanter à Héléna la phrase “on s’est tellement aimé” en regardant Pierre dans les yeux, ou encore en diffusant — eux aussi — des montages pleins de tendresse entre les deux candidats.

Coupés du monde, Pierre et Héléna avaient-ils conscience que leur love story déchaînait les foules ? Pas sûr, au moins jusqu’à ce que Kev Adams mette les pieds dans le plat. Invité à intervenir auprès des élèves du Château, il n’a pas hésité à leur parler de cette “histoire d’amour”.

View post on TikTok

"Ceux qu’on était”

S’il y avait une chose que personne n’aurait pu prévoir, c’est l’explosion d’un tube… avant la sortie des candidats.

Au début des treize semaines passées dans le château, Pierre a en effet chanté une de ses compositions à ses camarades. Aussitôt séduits par cette chanson d’amour, les spectateurs ont abreuvé les réseaux sociaux — et notamment TikTok — d’extraits et de montages.

View post on TikTok

L’histoire était déjà belle. Mais, comme si ça ne suffisait pas, le chanteur Dadju a décidé de lui donner un énorme coup de pouce. Invité au Château pour coacher Pierre quelques jours avant sa finale, il a en effet demandé au candidat de lui interpréter ce titre, lui assurant qu’il détenait un tube.

Le clou du spectacle a eu lieu le samedi suivant, pendant la finale. Alors que Pierre et Dadju devaient chanter en duo une chanson de ce dernier, le chanteur a pris de court tout le monde, du public à la production, en coupant son acolyte au milieu d’un couplet… pour lui laisser chanter sa propre chanson, en totale improvisation.

Un succès authentique ?

Comment expliquer un tel succès pour cette saison, alors que la précédente était passée quasi inaperçue ? Surtout, comment une émission vieille de 23 ans a-t-elle su trouver un nouveau souffle ?

Si la bienveillance des candidats est une raison, l’authenticité en est certainement une autre. Si, évidemment, la production a essayé de scénariser des choses plus que d’autres, le succès s’est fait par le public, sur les réseaux sociaux.

Certes, les extraits découpés et repartagés par les internautes ont été faits en dépit de la propriété intellectuelle. Mais, globalement, TF1 et Endemol ont eu la meilleure réaction : laisser faire. En permettant au public de se faire leur histoire, ils ont permis de créer un puissant attachement envers les candidats, bien au-delà de tous les scénarios possibles.

Surtout, le succès de l’émission a d’ores-et-déjà dépassé les treize semaines de diffusion : initialement prévue pour une vingtaine de dates, la tournée des Zénith des candidats est désormais partie pour au moins 72 concerts.